À la une…

A MENDE A 17 H JOURNEE NATIONALE D’ACTION DU 16 NOVEMBRE 2017

Journée nationale d’action du 16 novembre 2017 Communiqué de presse intersyndical lozérien CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF-UNL-FIDL

Pour les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens CGT - FO - FSU - Solidaires - UNEF - UNL - FIDL un constat s’impose, celui d’une politique libérale visant à accroitre les inégalités au profit d’une minorité. Qu’il s’agisse :
- de nombreuses dispositions inacceptables des ordonnances, limitant des droits des salariés-es ;
- des risques qui pèsent sur les droits des salariés-es et demandeurs d’emploi en matière d’assurance chômage ou de formation professionnelle ;
- de mesures précarisant toujours un peu plus l’emploi et l’insertion des jeunes sur le marché du travail ;
- de la volonté d’une remise en cause des droits à l’avenir des jeunes par l’instauration d’une sélection à l’entrée de l’enseignement supérieur ;
- de la modération salariale et de l’augmentation de la CSG ;
- des atteintes au service public et à la protection sociale ; les organisations signataires s’adressent solennellement au gouvernement afin qu’il prenne en considération les attentes sociales multiples qui s’expriment dans le public et le privé, par les actifs, les jeunes, les demandeurs d’emploi et les retraités-es. Compte tenu de la gravité de la situation, elles font du 16 novembre 2017 une journée de mobilisation interprofessionnelle, étudiante et lycéenne, et appellent à un rassemblement à Mende à 17h sur la place du foirail. Elles invitent les autres organisations syndicales et de jeunesse à s’y associer.

Derniers articles

L'édito

Jean-Claude Mailly

JC Mailly : « Dans l'action le 16 novembre, par des manifestations et des grèves »

Les décrets relatifs aux ordonnances commencent à être connus. Concernant la fusion des IRP – que non seulement nous ne demandions pas mais que nous condamnons –, elle se traduit par une diminution du nombre de délégués, un volume horaire de délégation globalement maintenu et la suppression du CHSCT, ce qui est plus que problématique, le CHSCT étant la structure la plus crainte de nombre d'employeurs.
Dans toutes les entreprises où nous sommes présents, il va falloir négocier sur le droit syndical et (...)

- Éditoriaux de Jean-Claude Mailly / , , ,
Lire la suite…