23ème Congrès Confédéral Intervention lors du Congrès

, par udfo48

Cliquez sur suite pour accéder aux photos

Mandaté par le syndicat FO de la communication Michel GUIRAL s’est exprimé aussi au nom de l’ensemble des syndicats rassemblés dans l’Union Départementale devant le 23ème Congrès FO qui a lieu du 2 au 6 février 2015. Onze militants FO sont présents à ce congrès. Sont représentés le SNUDI, les Territoriaux, le GD Santé, les retraités, la SGP. Extraits : « je ne revendique pas de représenter le département le plus beau de France, même si je le pense, mais le département le plus petit avec 73 000 habitants, personne ici ne peut dire le contraire « . « Les syndicats FO de la Lozère voteront le rapport d’activités présenté par Jean-Claude MAILLY car fidèle aux résolutions du Congrès de Montpellier actualisées lors des Comité Confédéraux Nationaux ». Sur les services publics , colonne vertébrale des valeurs de la République Michel GUIRAL a évoqué « qu’ils désertaient la Lozère : les nouveaux opérateurs téléphonique et l’opérateur historique Orange qui fait le strict minimum, la SNCF qui s’apprête à fermer les deux lignes existantes, celle des Cévennes et celle de l’Aubrac, les services de santé ou de l’État ou encore de la Poste avec un éloignement des habitants de ses services. Sur les valeurs de la République le Gouvernement les redécouvre à l’occasion de la funeste journée du 7 janvier. Ces mêmes valeurs de la Républiques mises en mal par sa politique. Exemples : « l’inégalité qu’il a crée pour les enfants qui selon qu’ils habitent en ville ou en zone rurale, dans une commune riche ou dans une commune pauvre avec la réforme des rythmes scolaire qui doit toujours être combattue. La réforme territoriale qui au niveau de l’intercommunalité souhaitée par le Gouvernement au niveau de 20 000 habitants se traduirait en lozère par 4 communautés des communes faisant fi de la proximité actuelle. "Le libértalisme" tremble depuis les élections en Grèce dimanche soir et craint une épidémie qui touche l’Espagne et d’autres pays". Michel GUIRAL a conclu en évoquant le combat syndical qui continuera dès la semaine prochaine avec des revendications qui ont rencontré l’adhésion des salariés. « La progression de FO ne doit pas s’arrêter aux dernières élections du 4 décembre ». « Combat syndical avec Jean-Claude MAILLY qui au bout de 10 ans bénéficie d’une grand notoriété et de la meilleur image d’un syndicaliste ».