HÔPITAL LOZERE Les personnels du Site Gévaudan à Marvejols inquiets

, par udfo48

La formule bien connue de Bonne Année, Bonne santé, que l’on utilise presque tous les jours en ce moment risque d’être des voeux pieux pour les personnels du Site du Gévaudan (clinique) à Marvejols et les patients. En quelques heures des informations ont circulé mettant à rude épreuve leurs nerfs. Le syndicat FO représenté dans ce site a été le premier a tiré le signal d’alarme. La réaction quasi immédiate du Président du Conseil de Surveillance Laurent Suau

sur les réseaux sociaux à notre message confirme hélas les inquiétudes des personnels. Bien entendu tout est fait pour minimiser les projets et toutes les explications sont données pour justifier la nécessité de s’adapter qui par ailleurs n’est point contestée par FO. Mais dans une étape du tour de France ce qui compte c’est le résultat sur la ligne d’arrivée. Sur le site de Marvejols une militante FO me confirmait qu’à partir du 1er Février le nombre de lits en hospitalisation complète sera bien réduit à 20. Gel des autres lits, suppression de lits, développement de l’ambulatoire etc...la même militante explique pourtant que le nombre de lits occupés en hospitalisation complète peu atteindre une trentaine. Alors oui les préoccupations des personnels sur l’offre et la qualité des soins sont bien réelles. Personne n’est dupe sur les conséquences en terme de maintien des emplois sur le site. Dans les jours à venir le syndicat FO de l’Hôpital de Lozère restera vigilant et n’hésitera pas à agir. Du côté de Montrodat aussi les inquiétudes sont grandes car selon nos infos il s’agirait bien de fermetures de lits mais le syndicat de l’Action Sociale mobilisé depuis plusieurs semaines n’a toujours pas obtenu de rendez-vous suite la demande d’entretien transmise par son secrétaire Pierre Bruel. (Voir réponse du Président). Pas de réponse non plus du côté de la Rue Rovère à la demande d’entretien auprès de Me La Préfète transmise le 28 Novembre 2017. Michel Guiral Secrétaire général

Les adaptations ne se fassent pas au détriment de la qualité de l’accueil et de la presse en charge. Laurent Suau Président du Conseil de Suveillance.

La réponse de Jacques Blanc :

La demande d’audience à Me La Préfète